Le 9 mars, osez « Nice Autrement », osez Patrick Mottard

mars 7, 2008

MUNICIPALES 2008 – UN FAUX DEBAT

Les derniers jours de campagne ont été largement pollués par un débat artificiel alimenté par des sondages qui tombent à point nommé pour que les listes « officielles » puissent défendre la thèse du VOTE UTILE.

Cette question du vote utile est nulle et non avenue à un premier tour d’élection municipale. Elle ne se pose même pas.

La règle est simple.

1) Chaque liste qui fait plus de 10 % des voix est qualifiable pour le deuxième tour. Ainsi, le FN sera au second tour s’il fait 10 % et n’y sera pas s’il fait moins de 10 %. Qu’il y ait une, deux ou dix listes de gauche ne change rien. Le raisonnement est le même par rapport aux listes de droite.

2) Chaque liste ayant plus de 5 % des voix peut fusionner avec une autre. A gauche, l’union est donc possible dans tous les cas de figure sur la base de la volonté des électeurs. Exemple : la liste de gauche A fait 20 % et la liste de gauche B 10 %, elles fusionnent en faisant une liste où il y aura 2/3 de A et 1/3 de B.

3) Les listes faisant moins de 5 % sont éliminées. Il s’agit de 5 % des VOTANTS : c’est-à-dire qu’il y aura toujours une liste de gauche au second tour.

Nulle trace d’exigence d’un quelconque vote utile dans tout cela.

En 2001, ma liste « Nice Plurielle » avait fait 28,5 % au premier tour, l’autre liste de gauche (Ciccolini, aujourd’hui sur la liste officielle) avait fait 4,5 %. Au second tour, j’avais fait plus de 41 % grâce à un discours très ouvert sur la société civile.

MUNICIPALES 2008 – UNE BONNE RAISON DE VOTER NICE AUTREMENT

Pour quelle raison voter Nice Autrement ?

De deux choses, l’une.

1er cas de figure

Après le premier tour, la gauche a des chances de l’emporter dans une triangulaire. Il faudra pour cela dépasser les 40 % au deuxième tour. La gauche classique des appareils plafonne à Nice, on le sait depuis des années, à un tiers maximum de l’électorat. Pour gagner, il faut donc rassembler au delà de la gauche traditionnelle et renouveler l’offre et les pratiques politiques, idées sur lesquelles est basée la campagne de Nice Autrement. Un bon score de notre liste et sa forte implication dans une liste de rassemblement de second tour est donc la meilleure façon de gagner les 8 ou 10 points nécessaires à la victoire.

2e cas de figure

Après le premier tour, la gauche n’a manifestement aucune chance de gagner. Il serait plutôt rassurant de retrouver au Conseil municipal des Patrick Mottard, Clotilde Gimond, Pierre Laigle, Céline Lacroix et autres Lucien Fouques pour animer l’opposition, à côté d’un Patrick Allemand empêtré dans ses responsabilités régionales et mal épaulé par des coéquipiers socialistes connus pour avoir été les maillons faibles de Nice plurielle.

Résultat: dans les deux cas de figure, chaque voix pour Nice Autrement est une voix… UTILE pour la gauche.


Une soirée de campagne… autrement !

mars 6, 2008

cla-christian.jpg

Mardi 4 mars, Nice Autrement a de nouveau fait campagne … autrement.

Au traditionnel meeting, nous avons substitué une pièce de théâtre, au CAL de Bon Voyage. Bernard Gaignier a, une fois encore, fait revivre ces magnifiques « Fragments de Nice », écrits par Patrick Mottard.

Pour une fois, laissons parler un de nos amis. Il n’est pas sur la liste, mais il est toujours prêt à nous aider ! Ils sont comme lui nombreux à faire campagne à leur façon, sur les blogs et dans la ville, et on les en remercie chaleureusement !

« Les spectateurs qui n’ont pas lu son livre, auront envie de l’acheter. Ceux qui l’avaient lu ont beaucoup applaudi, les fragments choisis nous ont conduit en Pologne, Bulgarie, Prague, Serbie … D’autres nous baignaient en baie des Anges. Le coureur de fond rencontrait la sprinteuse. On a gagné en 1981 et on a chanté. Le train des Pignes nous conduisait dans les montagnes. Le candidat à la mairie de Nice est passé si près la dernière fois.

Ce fut une bien belle soirée.

Patrick Mottard est celui qui s’oppose à ceux qui cumulent, celui qui ne veut pas laisser faire et fait autrement. Pour ces raisons aussi, je ne suis pas resté à dire, j’ai fait ! Je suis rentré dans la mêlée.

Merci Patrick, l’humain est au centre de ton engagement, ici j’en témoigne. J’ai découvert mois après mois les militants de ton équipe, il y a ceux de la liste, et tous les autres. Semaines après semaines ils étaient de plus en plus souriants, je les sentais heureux d’être là.

Tu as réussi cher Patrick, tous s’y mettent avec coeur, je me sens accueilli quand j’arrive, je ne connaissais personne, je vous connais tous, merci Patrick Mottard tu es le Capitaine de cette équipe quelque chose de nouveau est né. »

(Photo de Christian Jambou)


Interview de Pierre Léopold, sur la Politique Scientifique

mars 5, 2008

Pierre Léopold est Directeur de Recherche INSERM et dirige une équipe au sein de l’unité CNRS 6543, à la Faculté des Sciences de Valrose. Ses travaux portent sur la régulation de la croissance et de la prolifération des cellules. Son modèle d’étude est la drosophile, une petite mouche qui partage bien des mécanismes avec nous autres les humains!

D’après Pierre, la ville pourrait jouer un grand rôle dans l’accueil, temporaire ou non, de chercheurs étrangers de haut niveau, et contribuer ainsi à augmenter le rayonnement scientifique de l’Université. Il nous parle également de son expérience dans la transmission des connaissances scientifiques dans les collèges et lycées.


Les 69 coups de coeur de Nice Autrement

mars 2, 2008

img_8258.jpg
Présentation de l’opération « coups de coeur » à la presse
vendredi 29 février

Une liste composée pour une élection municipale, ce ne sont pas seulement des candidats, ce sont des hommes et des femmes qui vivent dans une ville, qui l’aiment, et, durant cette journée du 1er mars, ils se sont rendus sur leur lieu « coup de coeur » pour y faire campagne.

Patrick Mottard, accompagné de Clotilde Gimond à la caméra, et de Laurent Flipo puis Antoine Juszczak au volant, sont allés leur endre visite aux quatre coins de la ville.

Voici comment ils parlent de leur lieu de prédilection.

En vidéo ici, et plus loin en détail:

 

Les colistiers de Nice Autement aiment leur ville
et ils le disent…

1 – Patrick MOTTARD
Résidence l’Arc en Ciel, Pasteur
Quarante-deux ans. Quarante-deux ans déjà.
L’Arc en Ciel n’a pas changé.
Immeuble-quartier au cœur de Pasteur, il égraine toujours son chapelet de constellations : Croix du Sud, Grande Ourse, Astrée, Gémeaux…
Dans les années soixante, années béton, années pognon, un seul promoteur avait à Nice la tête dans les étoiles et ce fut le nôtre.
Regroupés en deux ailes perpendiculaires, les trois cent soixante logements prolongés par leurs trois cent soixante balcons convergent toujours vers la cour intérieure, celle de nos rires et de nos jeux.
Le jardin, l’asphalte rouge, les enfants au teint mat, les voitures du dimanche… Rien n’a changé.

2 – Clotilde GIMOND
Hôpital Lenval, Promenade des Anglais
Mon choix « coup de coeur » s’est imposé comme une évidence : c’est Lenval sur la Promenade. D’abord parce que mon fils y est né. Ensuite parce que la Promenade a été, pendant des années, un lieu de promenade familiale, et mon fils y a appris à marcher, puis à courir. Depuis quelques mois, on y revient, pour courir et faire du vélo justement. On dit que la Prom c’est toujours pareil mais ce n’est pas vrai. La couleur de l’eau, du ciel, les gens de passage, touristes comme niçois, tout cela change en permanence. Et à chaque fois que je passe sur la Prom, le week-end ou au retour de vacances, je regarde Lenval avec beaucoup d’émotion…

3 – Pierre LAIGLE
Ancienne école du Monastère de Cimiez
C’est l’école que j’ai fréquenté enfant. Mon chien, qui était incroyable, venait me chercher régulièrement à la sortie. L’école a disparu, mais les bâtiments sont toujours là. On doit y installer une crèche. C’est bien.

4 – Céline LACROIX
La Promenade des Arts
Comment proposer des activités culturelles aux enfants, qui les réjouissent et leur donnent envie d’exciter toujours plus leur curiosité ? Avec cette petite idée que l’art contemporain est une introduction ludique à l’art et à la pratique muséale…
C’est parti pour le MAMAC !
Et ça fonctionne, des sentiments se mêlent, l’intérêt, l’émerveillement, le rire. L’art fait son petit effet ! Il y a aussi le bâtiment, objet d’art en soi, tout autant qu’espace de jeu ; la distribution de l’espace offre aussi la joie de courir dans les coursives… et le jardin sur le toit !
Du plaisir à tous les étages.
C’est sur une passerelle extérieure, alors que les enfants mettent des mots sur ce qu’ils viennent de voir : les objets étranges, les accumulations, les formes et les couleurs, qu’un coup de vent emporte le petit chapeau de ma fille.
Tout à coup, ce petit chapeau bleu qui tournoie dans le vent, accompagné des cris et des rires des enfants, se transforme en objet d’art. Une tâche bleue s’élève, légère, aérienne, libre, puis se précipite et s’écrase au sol, tout en restant protégée par l’enceinte muséale. la suite ici


Programme des quartiers de « Nice Autrement »

février 26, 2008
Synthèse des questionnaires de quartiers

img_8208.jpg

Cette synthèse reprend exclusivement les problèmes récurrents à l’échelle de la ville et les solutions les plus souvent proposées, le but de la lecture des questionnaires étant double : elle permet, à la fois, de localiser les problèmes dans l’espace, et de se faire une idée des aspirations communes à l’ensemble des Niçois. Cette synthèse générale se concentre sur le second objectif.

D’un point de vue général, il se dégage des réponses apportées l’impression que les Niçois sont « perdus » et subissent plus qu’ils n’accompagnent la ville dans son existence et ses changements.

Les habitants ayant répondu à ces questionnaires sont unanimement favorables aux principes de la démocratie participative, qu’ils ne voient pas seulement comme un espace de débat sur les grandes orientations politiques ou sur les décisions plus locales concernant un seul quartier, mais aussi comme un instrument de l’exécution des politiques décidées. En même temps qu’ils approuvent fortement l’envoi de questionnaires et réclament davantage de débats, ils souhaitent également le plus grand investissement des élus sur le terrain et un renforcement de la présence des services municipaux : ce sont les mêmes personnes qui, dans leurs réponses, demandent ET une plus grande participation citoyenne ET une meilleure communication entre citoyens et services publics.

Les personnes ayant répondu aux questionnaires ont fait le plus souvent preuve d’une indéniable maturité et d’une bonne connaissance de la vie publique : pratiquement aucun questionnaire renvoyé ne pratiquait la confusion entre les enjeux locaux et nationaux, La quasi-totalité des problèmes soulevés et des propositions faites correspondent aux domaines de compétence d’une municipalité : les Niçois demandent au candidat à la Mairie de réparer la cohésion sociale, pas de s’opposer à la guerre en Irak, ou encore de réinstaurer une police de proximité et non de créer un projet alternatif à la rétention de sûreté.

De même, les propositions sont, dans la quasi-totalité des cas, des propositions modérées : si la délinquance est l’un des problèmes les plus souvent soulevés, les personnes insistant sur ce sujet l’accompagnent de demandes d’une police de proximité, d’antennes chargées de l’écoute des habitants des quartiers, d’une maîtrise de leur terrain de la part des services de police et non d’opération de type Villiers-le-Bel. la suite ici


Nicecitta : le live

février 25, 2008

virgin.jpg

Ais aux amateurs ! La vidéo de l’interview sur le cinéma et l’audiovisuel réalisée au Virgin Café est enfin disponible sur OnlineTV.


Les candidats de Nice Autrement aux élections cantonales

février 25, 2008

Les 9 et 16 mars, les élections municipales ne seront pas le seul scrutin auquel seront invités à participer les électeurs. En effet, les élections cantonales permettront le renouvellement pour moitié des conseils généraux, c’est-à-dire les assemblées départementales.

Nice Autrement a décidé de présenter des candidats aux élections cantonales dans tous les cantons renouvelables de Nice, à savoir les cantons 1, 2, 4, 6, 9 et 13, sous l’étiquette « Socialistes et Démocrates ». Pour la première fois, les candidats devront avoir des suppléants de l’autre sexe. Nice Autrement a choisi trois femmes candidates avec trois hommes suppléants, et trois hommes candidats avec trois femmes suppléantes, respectant ainsi la parité jusqu’au bout.

Voici les candidates et candidats qui représenteront notre démarche :

Céline LACROIX et Lucien FOUQUES (Nice 1)

Roselyne COLON et Samuel ALIÉ (Nice 2)

 Joël SIMON et Irène LE BLOND HENNER (Nice 4)

Pierre LAIGLE et Rachel FROISSARD (Nice 6)

Anik LE LIBOUX et Patrice BENOIT (Nice 9)

Salah BELATI et Anne PÉGARD (Nice 13)

lacroix.jpgcolon.jpgsimon.jpg

laigle.jpgliboux.jpgbelati.jpg